Économie

Le Festival International des Métiers de Montagne (FIMM) 2012

Source : www.metiers-montagne.org

 

Le Festival International des Métiers de la Montagne 2012 

L’édition 2012 du Festival International des Métiers de Montagne a eu lieu du 15 au 18 novembre 2012 à Chambéry !

Plateau d’échanges et de ressources pour les professionnels et pour les jeunes, intéressés par un métier de montagne, il s’est organisé cette année autour de l’Innovation, thème retenu hier lors du comité d’organisation.

 

La création du Prix André GILBERTAS

L’association du Festival International des Métiers de Montagne, représentée par son coprésident Claude Muyard, a souhaité aussi rendre hommage au docteur André Gilbertas qui nous a quitté le 7 juillet 2011, en créant un prix à l’image de cette personnalité hors du commun:

 

Un prix solidaire

Cette distinction permettra d’identifier, d’aider (moyennant une somme d’argent) et de suivre (grâce à un engagement des réseaux) un ou plusieurs jeune(s), de 18 à 28 ans qui souhaite(nt) développer un projet de rencontre avec des professionnels des montagnes du monde, pour une meilleure connaissance personnelle et professionnelle des métiers de montagne.

 

Pour cette année, et donc ce 1er prix André Gilbertas du Festival International des Métiers de Montagne, ont été retenus Perrine Delamarre et Fabien Merminod, deux passionnés des voyages, de la montagne et des hommes qui vont, de mai à novembre 2012, des Alpes à l’Himalaya, partir à la rencontre de femmes et d’hommes, paysans des montagnes du monde. Leur objectif ? Échanger et partager pour comprendre et…à leur retour témoigner au travers de photographies, de dessins et peintures, d’interviews et d’ambiances sonores réalisés tout au long de leur parcours. (www.paysansdemontagne.eklablog.com)

 

Une édition remarquable

Une fréquentation de 29 000 visiteurs en 4 jours

+ de 2000 inscrits sur les carrefours et le colloque « Les voies de l’innovation touristique »

+ de 1000 repas servis à l’alpage café l’Armoise d’Or

+ de 7000 enfants venus s’essayer aux animations proposées : ski de fond, biathlon, ski alpin, mur d’escalade, parcours aventure, balades à dos d’ânes, visite de la ferme…

Des conventions de coopération signées entre les délégations étrangères (russe, chinoise et roumaine) et les acteurs de la montagne

 

La relation ville-montagne : un éco-système équitable ? 1/2

Sources : labexitem.frwww.montanea.org

 

De la montagne à la ville, de l’effet résidentiel à l’effet économique

 

Les dynamiques résidentielles ou le développement d’activités de loisirs peuvent apparaître comme de nouvelles traductions d’une situation de périphérie des espaces montagnards, entre banlieue et parc urbain. Ces activités toutefois ne sont pas sans effet sur l’activité économique locale : le résidentiel génère des revenus et des emplois, le récréatif conduit à la création d’entreprises diversifiées, de services ou de production.

 

La géographie en est complexe, avec des antennes urbaines de loisirs de montagne aussi bien que de l’entrepreneuriat local par les nouveaux résidents. Ces dynamiques ont également des effets socio-spatiaux. L’attrait qu’exerce la montagne est distinct pour les jeunes ou les retraités, pour les cadres ou les ouvriers. Cette partie examine ces effets croisés, dans leurs formes et dans leurs conditions.

Le colloque était animé par Olivier Turquin.

 

Exposés :

La montagne et les villes : Des économies productives, résidentielles et/ou présentielles ?
Olivier Crevoisier, Professeur, Institut de Sociologie de l’Université de Neuchâtel
Disparités et dynamiques socio-spatiales dans le sillon alpin.
Dominik Cremer-Schulte, Doctorant, IRSTEA Grenoble

 

Table-ronde :

Stratégies économiques et développement local : vers une “responsabilité territoriale” des entreprises valorisant les ressources montagnardes ?
Claire Faessel-Virole, Pilote du Pôle Politique et Aménagement de la Montagne du CEREMA
Stéphane Grosset, Créateur et Directeur de Alpinum events, ancien Président du Centre des Jeunes Dirigeants de Grenoble (CJD)
Pierre Judet, Maître de conférences, laboratoire LARHRA, Université Pierre-Mendès-France, Historien des  industries montagnardes

 

La relation ville-montagne : un éco-système équitable ? 2/2

Sources : labexitem.frwww.montanea.org

 

Le désir de montagne : une ressource pour les territoires de montagne ?

La montagne est aujourd’hui socialement attractive et forme un espace de désir où se mêlent idéologies environnementales, imaginaires du cadre de vie, opportunités foncières et recherche d’ailleurs. Cette demande peut–elle se transformer en ressource durable et contribuer à un développement territorial ? La session interroge la manière dont les pratiques et les imaginaires urbains ont permis de pérenniser et de développer des ressources locales.

 

Elle pose également la question de la spécification des produits montagnards et de ses effets sur les identités : quelle authenticité derrière la labellisation, comment contribuer au renouvellement
des savoir-faire et éviter la folklorisation ?

Le colloque était animé par Olivier Turquin.

 

Exposés :

L’installation de nouveaux habitants, facteur d’innovation.
Federica Corrado, Professeur, Université de Turin
La ressource patrimoniale dans le développement des espaces montagnards marginalisés et proxi-urbains. L’expérience Geopark.
Fabien Hobléa, Maître de conférences, laboratoire Edytem, Université Savoie Mont-Blanc
L’évolution des demandes de la clientèle touristique.
Dominique Kreziak, Maître de conférences, laboratoire IREGE, Université Savoie Mont-Blanc
Isabelle Frochot, Maître de conférences, IAE, Université Savoie Mont-Blanc

 

Table-ronde :

Innover et “territorialiser” le désir de montagne.
Bruno Caraguel, Fédération des Alpages de l’Isère (FAI)
Sandrine Perez, Fondation d’Action Culturelle Internationale en Montagne (FACIM)
Benoit Laval, Président-Fondateur de Raidlight-Vertical, Président du réseau des stations de trail
Jean-Luc Desbois, Directeur Adjoint du PNR du Massif des Bauges et Président du Comité national des géoparcs de France