Économie

La question de la transmission agricole

Dans nos vallées, les exploitations agricoles restent nombreuses mais connaissent une forte baisse. Les successions intrafamiliales ne sont plus systématiques et de nombreux éleveurs n’ont pas de suite : 100 exploitations pourraient disparaitre sur les 330 qui existent actuellement. L’activité pastorale est menacée.
Pourtant, suite à de très importants travaux sur les cabanes pastorales et grâce à la reconnaissance du fromage d’estive, la transhumance se maintient ainsi que la fabrication fromagère fermière en montagne. Elles permettent de conserver des petites exploitations viables et transmissibles. Et par ailleurs, une enquête fait ressortir que beaucoup de bergers salariés s’attachent fortement au métier et qu’un grand nombre souhaite s’installer.
Face à cette prise de conscience, l’Association des Eleveurs Transhumants des 3 Vallées et les partenaires de l’IPHB ont décidé de créer une commission spécifique pour engager une grande réflexion collective : la COMMISSION TRANSMISSION, INSTALLATION, MAIN-D’ŒUVRE (TIMO).
Ce groupe a constaté que tous les outils techniques et administratifs de la transmission existants fonctionnaient bien mais qu’il manquait peut-être une approche territoriale et sociale de la question car les blocages se situent à d’autres niveaux :
• La pression des voisins du cédant
• L’inquiétude du cédant par rapport à ses revenus
• La proximité entre la maison d’habitation et les bâtiments d’élevage
• La crainte de « trahir ses ancêtres »
• L’image négative des hors cadre familial et de leurs projets différents
• L’état d’esprit très fataliste des cédants qui ne voient pas d’avenir à l’activité
Les repreneurs potentiels se découragent et abandonnent parfois leurs recherches. Une poignée seulement d’installations se réalise chaque année dans les vallées et de nombreuses exploitations disparaissent progressivement.
Entre autres pistes de réflexion, les participants de la TIMO se sont spécialement demandés comment ils pouvaient « rentrer » dans l’intime et dans l’insécurité pour lever ces blocages… et n’ont pu que se résigner à ne pas y rentrer !
Mais c’est alors que l’idée de réaliser un film est née :
– pour présenter avec respect tous les regards sur le sujet, tous les enjeux liés à la transmission
– et pour favoriser ainsi leur prise de conscience, libérer la parole et faire évoluer la réflexion individuelle et collective.
Ce film émouvant a rencontré un succès complètement inattendu. Plus de 60 soirées-débats ont réuni 5500 personnes en 2018 et 2019 et suscité de nombreux témoignages et réflexions.
…parfois bien au-delà de nos vallées car cette question devient malheureusement générale…
La Commission TIMO de l’Institution Patrimoniale du Haut-Béarn et l’Association des Eleveurs Transhumants de 3 Vallées Béarnaises

 

 

Saison d’hiver, les stations en mode Covid

La pandémie ayant stoppé net la saison de ski 2019/2020, l’ensemble de l’arc alpin s’organise pour proposer une expérience compatible avec les gestes barrières en 2020/2021. L’exploitation estivale a montré que c’était possible. Le défi est à relever pour l’hiver à venir !

 

 

1 2 3 38